WINTZENHEIM.HISTOIRE

Santé : la pharmacie de Wintzenheim


La pharmacie de Wintzenheim

Depuis près de deux siècles, l’une des adresses les plus connues de Wintzenheim se trouvait au 61 de la rue Clemenceau ; signalée par une croix verte rassurante : c’était « notre pharmacie ». Fin 2018, elle a déménagé pour devenir partie intégrante du pôle médical situé sur l’ancien emplacement de la cour dimière des chanoinesses de Remiremont

Douleurs et maladies ont toujours fait partie du sort des hommes qu’ils ont tenté de soulager par les incantations, les prières, les plantes, etc… Vers l’an mil, religieux et apothicaires, herboristes et épiciers, fournissaient onguents et remèdes divers.

Mais il faudra attendre les progrès médicaux et le développement de l’industrie chimique du XIXèmesiècle pour que la pharmacie acquière ses lettres de noblesse. A partir de 1803, la profession de pharmacien est strictement règlementée. Elle obtient le monopole de la vente des médicaments ainsi que celle de la vente des substances toxiques consignées dans un registre des poisons.

Jusqu’à une époque récente, si le pharmacien vend des médicaments produits par l’industrie pharmaceutique, il en élabore également dans son officine sur prescription médicale ; il lui incombait également la responsabilité des ventes de poisons destinés à la destruction des parasites et des nuisibles notamment l’arsenic utilisé pour le chaulage des grains. Cette fonction n’était pas toujours sans risque : au début du XXème siècle, lors de l’invasion de souris détruisant les récoltes, les cultivateurs trouvant que les appâts empoisonnés manquaient d’efficacité, auraient accusé -à tort- le pharmacien d’avoir voulu « économiser » la strychnine qui en était le principal composant !

Justin Schaedelin (1813-1880) originaire de Colmar, est le premier pharmacien installé en 1835 à Wintzenheim dans ce bâtiment construit en 1790. Par la suite, divers pharmaciens se succèderont : MM Schneckenberger, Biesten, Steuer, Helfer, Lückert, Hueber...

Beaucoup d’entre nous se souviennent encore de l’odeur de camphre et de guimauve reconnaissable entre mille, des parois tapissées de boîtes de médicaments de toutes sortes.

A partir de mai 1968, Guy Schwab reprend le flambeau, transforme la pharmacie et la modernise. Son fils Philippe s’installera au pôle médical « Simone Veil ». C‘est dans un cadre moderne, adapté aux besoins nouveaux de la société, que chacun pourra trouver un remède, des conseils et souvent un moment d’écoute...

Les pharmaciens de Wintzenheim de 1842 à nos jours

Avant 1842 il n’y avait pas de pharmacie à Wintzenheim.

En 1835, le propriétaire de la maison était BIECHY Sébastien, huissier ; cédée en 1835 à WELDE Charles, elle sera acquise en 1842 par SCHAEDELIN Justin, pharmacien.

1842 à 1879 : SCHAEDELIN Justin, pharmacien
1879 à 1881 : HELFER Joseph, pharmacien
1880/81 à 1887/88 : Dr. BARNSCHALL (prénom ?) oo Krumbholz Luise
1887/88 à 1890/91 : SCHNECKENBERGER Heinrich, pharmacien
1890/91 à 1899/00 : BIESTEN Karl Andreas, pharmacien
1899/00 à 1903 : STEUER Herman, pharmacien
1903 à 1945 : LÜCKERT Hyeronimus (Jérôme), pharmacien
1945 à 1968 : HUEBER Roger (prénom ?)
1968 : SCHWAB Guy

Marie-Claude ISNER - Société d’Histoire de Wintzenheim

*

Sources :
- Archives municipales de Wintzenheim
- Archives Départementales du Haut-Rhin
- La France des Pharmacies anciennes – Ch. Lefébure
- Médecine et assistance en Alsace Istra 1976


Photothèque

Wintzenheim

1876

Le 26 juin 1876, la Pharmacie Schaedelin de Wintzenheim établit une facture pour la fourniture de médicaments à M. Sutter, propriétaire du Café América situé en face de la pharmacie.
La facture concerne diverses potions, gouttes, lotions, frictions et 2 Rigollot*.

(collection Guy Frank)

* Papier Rigollot, du nom de son inventeur Paul Jean Rigollot : cataplasme inventé en 1866 à base de farine de moutarde noire déshuilée utilisé pour faciliter la respiration au cours des affections respiratoires.
Wintzenheim

1889

Le 29 septembre 1889, le pharmacien Carl A. Biesten de Wintzenheim écrit aux Gebrüder Maritz, Zuckerwaarenfabrik - Freiburg i/Breisgau.

(Photothèque SHW 064)
Wintzenheim

Vers 1905/1910

Jérôme Luckert

né à Nambsheim le 28 novembre 1875

décédé à Cernay le 11 décembre 1967

Fut conseiller municipal de Wintzenheim
et président des Anciens Combattants.

*
Mariages :

1) 1904 avec Elisabeth Fromm
décédée en mars 1917 alors que Jérôme Luckert était au front

2) 1922 avec Jeanne Glad

(collection Guy Frank)

Wintzenheim

1930

En 1902, Jéröme Luckert, originaire de Nambsheim, était devenu propriétaire de la pharmacie cantonale de Wintzenheim. Voici le pharmacien photographié devant son officine en compagnie de l'apprenti René  Forny.

(Album SHW 233)
Wintzenheim

1938

Ordonnance établie le 15 octobre 1938 par le Docteur Arnold de Turckheim pour Mme veuve Eichholtzer de Turckheim.
Les médicaments ont été délivrés par la Pharmacie Luckert de Wintzenheim.

Wintzenheim

1940

La pharmacie de Wintzenheim fut confisquée par les autorités allemandes en novembre 1940. Sur cette photo, de gauche à droite : René Forny, M. Cronenberger et Mlle Roth, pharmacienne.

(Album SHW 234)
Wintzenheim

Vers 1942

La pharmacie de Wintzenheim à droite, au 61 rue Clemenceau,
en face de l'épicerie Sadal tenue par Angèle Furstoss.

(photo Julien Ackermann, collection Guy Frank)
Wintzenheim

Années 1960

Pochette d'ordonnances délivrée pat la Pharmacie Hueber de Wintzenheim.

(collection Michel Krick)

Copyright SHW 2020 - Webmaster Guy Frank

E-mail
contact@knarf.info

Retour au Menu
SANTE

Société d'Histoire de Wintzenheim
www.shw.fr