WINTZENHEIM.HISTOIRE

1940 : Détournement d'une commémoration


1940 : Détournement d'une commémoration

Le 8 novembre 1940, l'occupant allemand organise, un peu partout en Allemagne et dans ses régions annexées, une commémoration au putsch manqué de la brasserie de Munich, dix-sept ans auparavant. Bien que condamné à cinq ans de réclusion, Adolf Hitler avait alors passé quatorze mois en prison, suite à ce soulèvement avorté.

Pour l'occasion, une gerbe est déposée au pied du monument aux morts de Wintzenheim. Les riverains, outrés de cette récupération par les nazis, profitent de la nuit pour substituer le ruban de la couronne commémorative marqué de croix gammées, par un ruban aux couleurs de la France. Par ailleurs, le socle de l'édifice est également peint en bleu, blanc, rouge. Lorsque le 9 au matin, les Prussiens découvrent cette "farce" patriotique, une fouille systématique est organisée chez les habitants. Les artisans peintres du bourg sont plus particulièrement soupçonnés, afin de retrouver les pots de penture de la même teinte ayant pu être utilisés pour cet affront. Les membres de la Gestapo, qui agiront comme des bleus, feront chou blanc lors de cette enquête. Voyant rouge, le responsable nazi local fera en sorte que les traces de cette offense soient rapidement effacées.

Source : Un siècle de faits divers dans le Haut-Rhin, Lucie Jouvet-Legrand, De Borée 2017


Copyright SHW 2017 - Webmaster Guy Frank

Retour au Menu
Faits Divers

E-mail
contact@knarf.info

Retour au Menu
WINTZENHEIM.HISTOIRE